Nigel’s Journey : A Working Day


Nigel est un ancien soldat des forces spéciales de l’armée française. Quand il rentra chez lui après les combats, il décida de quitter l’armée et de trouver un travail normal, au bureau. Seulement, un jour, une armée de terroristes a débarqué dans son bâtiment. Nigel doit donc reprendre du service pour donner une leçon à ces enfoirés et trouver la sortie.

Ne laissez survivre aucun de ces parasites.

Plateforme : Steam

Date de sortie : Octobre 2020



Le journal de Nigel : dernier article




Un FPS à l’ancienne.

Cet épisode I reprend les fondamentaux d’un FPS à l’ancienne. Beaucoup d’action, beaucoup de sang, beaucoup de vilains, peu de chichi. Pas le temps de boire le thé dans ce jeu de shoot à la première personne, une violence exagérée et brutale, comme on les aime. La difficulté sera d’être patient pour ne pas foncer dans le tas et mourir prématurément, soyez malin et léthal.


N’oubliez pas votre cerveau.

Les environnements de bureau sont souvent des labyrinthes et Nigel ne pourra probablement pas utiliser son itinéraire habituel pour sortir, vous devrez donc parfois réfléchir pour trouver la sortie, pour trouver la bonne porte, celle qui s’ouvrira et qui vous mènera à la pièce suivante, et, peut-être, vous rapprochera de la fin de ce cauchemar, si vous n’êtes pas mort d’ici là.


Les points forts :

- Beaucoup de vilains
- Beaucoup de sang
- Beaucoup de shoots
- Beaucoup d’armes


Pour les touristes et les pro.

Ce jeu supporte 4 niveaux de difficultés. Si vous êtes plutôt du genre à tirer sur tout ce qui bouge sans penser à vous planquer derrière un mur, vous aurez le mode facile qui répondra à cette volonté. Si vous voulez vous la jouez Force Spéciale, le mode impossible sera pour vous, mais attention à la frustration 😊.


Un script pensé pour les joueurs.

Nous sommes comme tout le monde, si on aime bien savoir d’où les tirs vont arriver quand on recharge après être mort, on aime bien quand ce n’est pas tout le temps la même chose. C’est pourquoi A working day vous surprendra parfois, puisque les vilains ne seront jamais 2 fois au même endroit et vous devrez redoubler d’attention pour les défoncer.


Savoir fouiner

Si vous aimez les armes variées, alors apprenez à les chercher, un peu partout, plus ou moins bien cachées, vous trouverez des armes plus dévastatrices les unes que les autres. Du fusil à pompe automatique à la mitrailleuse lourde en passant par le fusil d’assaut, il y en aura pour tous les goûts.


Le mot du développeur

 
J’ai développé ce jeu en souhaitant créer un FPS à l’ancienne, on tir d’abord et on voit après. Tout en gardant le cerveau allumé puisqu’une certaine réflexion sera nécessaire pour sortir des labyrinthes que peuvent être les bureaux.
Je vois ce travail comme un oignon, il y a plusieurs couches. Si vous ne vous intéressez qu’à la partie shooting, vous serez servi puisqu’à part au début du jeu et à la fin, il n’y a aucune cinématique.
Si vous vous intéressez un peu à l’histoire du personnage, il y aura les deux séquences qui donneront pas mal de détail.