Voiture sans chauffeur, un avenir à la Irobot.
9 mai 2016
Comment garder son pc en bonne santé ?
23 mai 2016

Le piratage, se faire « hacker », c’est la peur de plein de gens. Certain deviennent même paranoïaque à cause de ça, d’autres n’ont absolument aucune prudence et s’exposent dangereusement aux esprits malveillants du net.

Alors là-dedans, il y a du vrai et du pas vrai.

Déjà comment on fait pour pirater un ordinateur ?

Le piratage sous entends d’enfreindre la vie privé d’un utilisateur en lisant, en extrayant ou en contrôlant le matériel ou les données de cet utilisateur.

Pour faire ça il faut donc être connecté à cet ordinateur, pour se connecter il faut, soit être dans la même maison (le même réseau local) ou alors utiliser internet.

Pour utiliser internet il faut avoir l’adresse ip de l’hôte (la victime) ensuite il faut infiltrer son routeur (la box), ensuite il faut détecter son pc et ensuite il faut pouvoir y entrer.

Rien que comme ça vous l’aurez deviné ce n’est pas si facile.

Une fois le pirate entrer dans votre ordinateur, le pirate peut effectivement faire ce qu’il veut.

L’autre possibilité est : par mail. Vous recevez un fichier que vous ne savez pas corrompu (une archive RAR ou ZIP), vous l’ouvrez et c’est la panique. Mais on parlera de ces choses-là prochainement dans un autre article.

Ici je vais me cantonner au gros piratage comme dans les films, où on prend le contrôle de vos données personnelles ou professionnelles.

Mais sincèrement, dites-moi, qu’y a-t-il de si important dans votre ordinateur pour qu’un pirate chevronné veuille s’y infiltrer ?

Pour un pirate qualifié, il faut qu’il utilise la puissance de plusieurs centaines, voire milliers de machine pour percer vos codes, il faut qu’il passe des heures et des heures à coder, à adapter des frameworks pour votre réseau etc., etc., etc. Même les très bon ça leur demande un peu de temps et de savoir-faire.

Donc je repose ma question, qu’y a-t-il dans votre machine qui mérite autant d’investissement ? Des photos de vous compromettantes ? Vos créations graphiques ? êtes-vous une célébrité ?

Si c’est le cas, alors oui vous avez besoin de certaine mesure supplémentaires pour vous protéger, mais si un pirate veut vous infiltrer, il pourra, tout dépend de ce qu’il a à y gagner.

Sinon, non vous pouvez rester sur votre ordinateur tranquillement, vous ne risquez rien. Aucun intérêt pour un hacker de passer des heures pour une photo de Pierre cul nu dans sa salle de bain.

Mais attention tout de même.

En effet, il y a des vagues de piratages ponctuelles qui utilisent d’autres procédés, des procédés dit communs. Je vais prendre un exemple, Synology, la marque des NAS que j’affectionne tant. Il y a quelques mois, la marque a été la cible de pirates. Les pirates violaient le NAS, cryptés les données et demandez une rançon pour les rendre.

Dans ce cas, ce n’est pas votre machine qui est visé mais c’est une faille repérée dans un système commun à plusieurs millions d’utilisateur et donc c’est le système lui-même qui est visé. Ça peut être Windows, ça peut être Skype, Facebook, Google, etc. Et c’est pour ça qu’il faut être prudent avec le contenu qu’on met en ligne.

Et, je le dis, surtout faire attention aux mots de passes que l’on utilise.

Autre hacking.

Les sites internet sont beaucoup plus faciles à pirater, on viole l’accès au serveur ou le mot de passe pour l’accès à l’administration du site et les clés sont ouvertes. Et là c’est embêtant.

C’est pourquoi peu importe ce que vous faites et peu importe pourquoi vous le faites. Tout ce que vous utilisez qui est en ligne quelque part, un jeu, un livre, un forum, tout ce qui contient un mot de passe vous devez absolument faire un mot de passe dit « strong » avec des lettres, des chiffres et des caractères spéciaux et surtout jamais le même mot de passe à deux endroits différents.

J’espère que les paranos seront rassurés et les intrépides, un peu plus sérieux.