Réflexion sur la création d’un site internet. Partie 1.
21 octobre 2016
Réflexion sur la création d’un site internet. Partie 2.
4 novembre 2016

Souvent je vous parle de création de site vitrine, etc. J’en oublie la nécessité de vous parler des réseaux sociaux qui sont aujourd’hui des éléments extrêmement importants dans la vie d’une entreprise.

L’intérêt de réseaux sociaux.

Un réseau social vous permet d’avoir une interaction directe avec votre client, n’importe où, n’importe quand. A la condition sine qua non que votre clientèle soit présente sur les réseaux sociaux. Je vais détailler un peu ce dernier point.

Il n’est pas un secret que la Terre entière n’est pas sur Facebook, et il se trouve que dans certain, peu mais certain domaine d’activité, la clientèle visée n’a pas ou n’utilise pas les réseaux sociaux. Et dans ce cas, uniquement dans celui-ci, avoir une présence sur les réseaux sociaux n’est pas forcément des plus subtils.

Mais, fort heureusement, ces domaines d’activité sont de plus en plus rares. Les millions d’inscrits sur divers réseaux sociaux chaque jour permette à ces outils de diffusion encore plus de notoriété et d’importance dans la communication d’une entreprise.

Pour renforcer l’idée de l’intérêt d’être présent sur ces réseaux sociaux, il faut bien comprendre plusieurs choses au niveau de la communication d’aujourd’hui :

  • Les affiches publiques coûtent une fortune
  • Les mailings sont de moins en moins efficaces à cause des spammeurs
  • Le sms Ling idem.
  • La prospection téléphonique est un calvaire pour tout le monde ou presque.

Ce qui nous amène à deux possibilités beaucoup plus intéressantes, le site internet optimisé pour le référencement et les réseaux sociaux.

Les différents réseaux sociaux.

C’est vrai qu’aujourd’hui entre twitter, Instagram, Snapchat, Pinterest, Facebook, Google+, Flickr, etc. On a l’embarra du choix.

Maintenant pour choisir le réseau social dans lequel on va décider de communiquer (on peut mettre cette phrase au pluriel). Il faut d’abord analyser deux points :

  • L’aspect géographique de votre situation, on parle ici de SMO locale, donc pour nous, en Normandie. Et donc quel est le réseau social le plus suivi par les normands et les caennais ? Pinterest, non, Twitter, pas tant que ça, non le number One chez nous c’est Facebook.
  • Ensuite le côté popularité chez votre clientèle, s’ils ont tous Twitter mais peu Facebook, s’ils ont tous Instagram ou non…

Cela permet de choisir un ou des réseaux sociaux et d’investir dans ces derniers le plus efficacement possible.

Cela ne veut pas dire pour autant d’être absent des autres. Par exemple, Google plus est assez peu suivi et assez peu utilisé, même si ça s’améliore un peu, on est loin d’un Facebook. Cela veut dire, quel réseau social vous allez entretenir et mettre à jour le plus.

Le Community Management.

Pour en faire une définition simple, le community management est la gestion des réseaux sociaux. C’est moi qui m’occupe de vos réseaux sociaux et de les entretenir.

Comment ?

Alors vous pouvez vous y connaître un peu, notamment si vous êtes-vous aussi un membre actif de ces réseaux. Mais ce n’est pas pour autant que vous allez réussir à trouver les bonnes publications pour être performant sur ces réseaux.

Mon travail consiste, un peu comme pour le site web, à trouver du contenu pertinent et original qui créera une interaction avec l’utilisateur.

C’est majoritairement du Consulting au début. En effet faire des posts rigolos ou ce genre de chose c’est bien mais ça prend rarement des ampleurs démentielles.

Vous entendez cette expression à tort et à travers très souvent. Il faut faire le buzz. Il y a des sites spécialisés pour ces choses-là, qui vivent de ça, de comment faire un buzz.

J’avouerai que je ne suis pas un fan des buzz stupides et inutiles, je préfère poster moins mais poster mieux. Je me suis aperçu que rabâcher une information ou faire des publications inutiles n’accrochait que très rarement l’utilisateur. Il est préférable de faire des choses interactive, originale et unique.

Ces choses-là ne poussent pas sur les arbres, et il faut parfois avoir une très grande patience avant d’en avoir une.

L’originalité et le côté unique se créent par le biais notamment de vidéos, ce genre de chose.

Par conséquent la prestation de consulting s’accompagne régulièrement de prestation supplémentaire tels des montages vidéo quand il s’agit de travailler avec moi, ou d’autres matériels.

On a aussi un investissement à prévoir pour sponsorisé des publications. C’est l’adWord de Facebook mais ça peut, dans certain cas, être totalement indispensable.

Les retours du Community management.

C’est assez difficile à expliquer, et les gens ont tendance à croire aux miracles, un peu comme pour la SEO. Mais la SMO, ou la gestion de réseau sociaux, est encore pire en termes d’investissement et de patience, que la SEO.

En effet, selon le niveau auquel on démarre, il faut des mois et des mois avant d’obtenir un indice de confiance et un réseau assez grand. Et ce réseau ne provoquera pas de vente ou de prestation, non, il servira d’indice de confiance d’une part et de centre de rappel d’autre part.

Explication sur ces deux points.

L’indice de confiance, oui, car une page Facebook qui a 3 likes, ça n’inspire pas confiance comme une page qui en a cent, voir même mille. On assimile en général la taille d’une entrepris à son nombre de like sur Facebook. Ce qui est parfois absurde mais cette croyance est pourtant bien une réalité.

On a plus confiance en une page qui a beaucoup de like que le contraire.

Les avis déposés sur Facebook ont, eux aussi, leur importance, les 5 étoiles avec beaucoup de commentaires élogieux sont très bien vus.

Un centre de rappel oui, une promotion est visible sur votre site, vos clients ne vont pas tous les jours sur votre site ni à votre magasin, ils vont tous les jours sur Facebook, ou presque donc ils ont plus de chance de la voir et de s’en rappeler.

Il y a beaucoup d’autres points sur lesquels on pourrait discuter, cependant et comme d’habitude. C’est un article, pas un livre.

Les points négatifs, les choses à savoir.

Malheureusement je ne garde pas le meilleur pour la fin mais ce sont des choses importantes à savoir. Les réseaux sociaux, si puissants soient-ils peuvent devenir méchant.

Comment me direz-vous, eh bien si des avis négatifs sont déposés, vous ne pouvez pas les enlever et ils peuvent nuire, parfois beaucoup, à la vie de votre entreprise. Cela peut aussi être compliquer si vous vous êtes fait des « ennemis », sans nécessairement en le voulant, et que ces personnes décident de pourrir votre page, commentaires abusifs etc.

Vous pouvez aussi perdre en indice de confiance si vous ne faites pas les choses comme il faut. Des publications orientées par exemple. Ça tombe sous le sens que de publier un contenu, religieux ou politique pour une page d’entreprise sera quoi qu’il advienne avec un résultat négatif. On appelle ça se tirer une balle dans le pied.

Autre possibilité, vous avez découvert des sous-traitant en publicité, qui mettent votre page n’importe où (ça marche encore plus fort avec les sites internet). Enfin vous avez décidé d’acheter des like parce que vous n’en aviez pas et vous vous retrouvez avec ce que l’on appel des fantômes et donc une page pleine de like mais vide de sens, cela nuit très gravement à votre e-réputation.

Le mot de la fin sur les réseaux sociaux.

Ils sont importants, très importants. Même s’ils représentent un investissement parfois lourd et long à amortir, les réseaux sociaux peuvent apporter une notoriété énorme et par la suite cette notoriété rapportera des clients et des contacts intéressants. Ils sont notre présent et surtout notre avenir. Il ne faut pas sous-estimer leur puissance ni leur intérêt.